En offrant 3 milliards de dollars à Beats Electronics, Apple pourrait redonner des couleurs à un business musical qui a du plomb dans l’aile. Concurrencé par les offres de streaming, l’iTunes Store perd en effet du terrain.

Beats by dr dre

iTunes Store, un business à la dérive !

Le mouvement est inexorable ! Depuis 2011, le business de l’iTunes Store (musiques, films et séries) souffre. Cette année-là, il représentait encore 89% des revenus générés par les services en ligne d’Apple. Les 11% restants étaient assurés par l’AppStore et ses milliers d’applications. Depuis, la tendance file vers une inversion des rôles. Alors que l’AppStore explose ses records de vente chaque année, le business de la musique, bousculé par le succès du streaming, remet en cause l’achat définitif de morceaux. Dommage ! C’est le principe de l’iTunes Store ! Sur le graphique de Morgan Stanley (ci-dessous), le phénomène est alarmant : A ce rythme, les revenus de l’AppStore auront dépassé ceux de l’iTunes Store fin 2014…

Parts d'iTunes Store et AppStore dans les revenus des services en ligne d'Apple

Déjà, depuis 2012, la dépense moyenne par utilisateur est supérieure dans l’AppStore par rapport à iTunes Store.

Dépenses dans iTunes Store et AppStore

Dès cette année, l’AppStore devrait représenter 54% des revenus générés par les services en ligne d’Apple. Avec ses 46% restants, l’iTunes Store pourrait s’enfoncer plus encore, laissant aux concurrents un secteur musical promis au géants du streaming comme Spotify, Pandora, Netflix et d’autres. Selon Morgan Stanley, les utilisateurs d’iTunes Store dépensent moins, plus attirés désormais par un abonnement mensuel ou annuel donnant accès à des contenus illimités…

iTunes-Beats Music, le duo magique !

L’arrivée de Beats Music dans le giron de Cupertino pourrait pourtant renverser la vapeur ! Beats Music est le service de streaming de Beats Electronics. Selon Jimmy Iovine, son co-fondateur, Beats Music a réussi à attirer 250 000 abonnés. Une paille aux côté des 10 millions d’inscrits chez Spotify. Pourtant, Beats Music l’assure : son algorithme est bien meilleur que chez la concurrence (200 personnes y seraient chargées de guider les utilisateurs vers des univers musicaux qui collent à leur profil). Les amateurs de musique qui ont soif de découvertes ont tout intérêt à rejoindre ses rangs.

casque Beats sur MacBook

Mais ce n’est peut-être pas là que tout se joue. Si Beats Music offre un service de streaming valable , Apple a entre les mains de quoi transformer le plomb en or ! 800 millions de comptes iTunes, la carte bancaire prête à chauffer… Si 1% seulement de ces comptes est convaincu par l’offre de Beats, ce sont près de 8 millions de membres qui rejoindraient le service ! A 2 petits millions du géant du secteur, Spotify…

Des Marchés financiers rassurés…

Les marchés financiers ont bien accueilli le rachat de Beats Electronics par Apple. Les grands investisseurs et analystes sont unanimes. Beats Music peut efficacement venir compléter le couple iTunes Store-iTunes Radio et sortir Apple de l’ornière. Selon Katy Huberty, analyste chez Morgan Stanley, chaque pour-cent de pénétration des 800 millions de membres d’iTunes chez Beats Music génèrerait 960 millions de dollars de chiffre d’affaires supplémentaire pour Apple !

Rod Hall de J.P. Morgan ajoute que l’arrivée de Jimmy Iovine et Dr. Dre chez les têtes pensantes de Cupertino est une excellente nouvelle pour le futur du business musical d’Apple. Les deux hommes ont une valeur inestimable dans le milieu. Les revenus du streaming ont bondi de 50% en 2013 atteignant 1,1 milliards de dollars. Ceux du téléchargement de musique ont eux baissé de 2% sur la même période (3,9 milliards de dollars) précise Amit Daryanani de RBC Capital Markets. Tim Cook devait réagir !

Apple aurait donc mis la main sur le bon cheval. Celui qui correspond à son ADN mais celui aussi qui l’aidera à réinventer un secteur que Steve Jobs a su révolutionner avec l’iPod et l’iTunes Store.