151 milliards de dollars, c’est le montant du trésor de guerre détenu par Apple. Cette réserve n’a jamais été aussi grande et c’est l’iPhone qui en est responsable.

Montagne de dollars

Le montant peut impressionner, choquer ou énerver mais c’est un fait. Apple amoncelle les dollars à ne plus savoir quoi en faire… Ces 151 milliards de dollars ont une histoire, et c’est l’iPhone qui l’a écrite.

Evolution du Cash d’Apple entre 2003 et 2014

Le cash acumulé par Apple graphique

Pendant plusieurs années, Apple a maintenu ses réserves à quelques centaines de millions de dollars voire quelques milliards. Durant l’âge d’or de l’iPod (2001-2005) par exemple, le cash d’Apple s’est élevé « modestement » de 26%. Mais ça, c’était avant. Avant 2007 ! Avant que l’iPhone ne soit dévoilé et emballe les comptes de Cupertino. En 2007, le trésor de guerre de la Pomme s’envole de 52% ! Ensuite, c’est l’escalade. Entre octobre 2011 et octobre 2012, ce taux est de 48%. Le cash Pommé passe alors de 81,57 milliards à 121,251 milliards de dollars soit presque 40 milliards engrangés en un an ! Sur cette période, ce sont l’iPhone 4s et l’iPad 3 (Retina) qui sont les locomotives d’Apple.

Au fil des années, l’iPhone a pris de l’importance dans la stratégie d’Apple. A tel point qu’au cours de son dernier trimestre (Q1 fiscal), les ventes du smartphone représentaient 56% du chiffre d’affaires de la Pomme. Un taux qui offre d’ailleurs un rôle trop important à l’iPhone. Il est temps qu’Apple se lance sur de nouveaux marchés. Santé, bracelet connecté, domotique, TV,… les horizons (et les rumeurs qui vont avec) sont larges. A Tim Cook de faire les bons choix.