Selon Walter Isaacson, biographe de Steve Jobs, le rachat de Beats Electronics pourrait sortir la très attendue Apple TV de l’ornière. L’arrivée de Jimmy Iovine (co-fondateur de Beats) à Cupertino pourrait en effet ouvrir les portes des Majors à Apple.

Jimmy Iovine

Début mai, on apprenait qu’Apple était sur le point de racheter Beats Electronics pour 3,2 milliards de dollars. Un choc dans la Silicon Valley où les observateurs spéculent sur les raisons d’un tel achat. Selon Walter Isaacson, auteur de la biographie de Steve Jobs, c’est la fameuse télévision connectée d’Apple qui est au centre de l’affaire.

Une ligne de casques audio à la mode, quelques modèles d’enceintes connectées et un service de musique en streaming. Voilà ce sur quoi Apple a mis la main pour… 3,2 milliards de dollars ! Si le casque de luxe, promis à un bel avenir, est lucratif et si Beats Music peut aider Apple à faire évoluer iTunes et iTunes Radio, on peut tout de même s’interroger sur la valeur astronomique du chèque…

ligne de casques Beats by Dr. Dre

Pour Walter Isaacson cependant, la vraie valeur de Beats Electronics se cache dans ses dirigeants et plus particulièrement dans la personnalité et le carnet d’adresses de Jimmy Iovine, l’homme qui a propulsé Beats dans les étoiles avec son ami Rappeur/Producteur Dr. Dre. Selon le biographe de Steve Jobs, Iovine pourrait sortir la télévision connectée d’Apple de l’ornière. Véritable serpent de mer, l’Apple TV serait en effet au point mort… Les négociations sur les achats de droits de diffusion de contenus-clés seraient bloquées.

Une personnalité qui rappelle celle de Jobs…

Si Tim Cook mène honorablement sa barque, nombres d’observateurs lui reprochent de ne prendre aucun risque laissant Apple dans l’inertie provoquée par la disparition soudaine de Steve Jobs. Jimmy Iovine a cette fougue, cette intuition, cette personnalité que Dan Lyons (journaliste et écrivain qui a fait beaucoup parler de lui quand on a appris qu’il était l’auteur qui se cachait derrière le très informé faux Blog de Steve Jobs) compare à celle de Steve Jobs. Les deux hommes ont tiré leur réussite de leur audace, de leur arrogance aussi mais surtout pas d’un diplôme ou d’une lignée familiale. Iovine dans les murs de Cupertino pourrait apporter ce supplément d’âme qui semble manquer à Apple depuis bientôt 3 ans…

Jimmy Iovine et Steve Jobs

Jimmy Iovine et Steve Jobs étaient très amis. Leur collaboration passée a déjà été très fructueuse…

Un carnet d’adresses qui n’a pas de prix…

Tim Cook a un problème. L’homme n’arrive apparemment pas à convaincre l’ensemble des Majors de la télévision à embarquer dans l’aventure de l’Apple TV. Une histoire de gros sous qui révèle que les grands networks veulent garder la main sur le streaming TV (Replay, VOD…). Si les géants de la musique se sont laissés séduire dans les années 2000 par le projet iTunes, il faut préciser qu’à l’époque Steve Jobs a joué sur un facteur qui n’est plus du tout d’actualité : l’iPod était encore loin d’être un grand succès et l’iTunes Store un projet dont l’avenir était assez incertain. Pour les Majors, accorder les droits de leurs catalogues à Apple ne représentait pas un grand risque au regard des minuscules parts de marché qu’iTunes semblait pouvoir s’accaparer… Les Majors ont longtemps cru à la supériorité de leur modèle économique (la vente de CD) d’une part et Steve Jobs a laissé penser que l’iPod serait réservé au seul parc de Mac qui ne représentait à l’époque qu’une part de marché infime dans l’univers informatique. L’Histoire ayant donné raison à Steve Jobs (iTunes Store devenu multi-plateformes, succès des Mac, de l’iPhone ou de l’iPad), les détenteurs de droits TV sont aujourd’hui beaucoup plus hésitants et… durs en affaires !

L’arrivée de Jimmy Iovine dans les rangs de Cupertino pourrait changer la donne. A la tête de Interscope Geffen, filiale de Universal Music, Iovine avait épaulé Steve Jobs pour convaincre les Majors de rejoindre l’iTunes Store. Le producteur avait d’ailleurs encouragé Jobs à racheter Universal ! Un conseil que le CEO d’Apple n’avait finalement pas suivi… Iovine est aussi l’homme qui se cache derrière le deal qui a permis la commercialisation d’un iPod U2.

Jimmy Iovine Steve Jobs et U2

Jimmy Iovine a le talent pour pour faire aboutir de gros accords quand il est question de droits…

Selon Isaacson, Jimmy Iovine rejoindrait donc Apple pour prendre la tête du projet Apple TV avec la charge de faire aboutir les accords qui lieront Apple et les grands Networks. Iovine a l’expérience (iTunes, Beats Music), les contacts (il dirige un Label depuis une vingtaine d’années) et la personnalité qui pourraient ainsi sortir Apple du statu quo. Ces accords sont indispensables à la future télévision d’Apple qui a besoin, pour réinventer le secteur, de proposer une nouvelle expérience. La TV d’Apple ne peut pas se contenter d’être ultra-plate ou minimaliste dans son design. Samsung le fait déjà très bien…

Conclusion

Avec l’achat de Beats Electronics, Apple serait finalement en train de boucler un ensemble de stratégies qui doivent garantir un renouveau très attendu de la firme. Recrutement de grands spécialistes de la santé pour un bracelet (ou une montre) connecté, arrivée d’Angela Ahrendts à la tête du Retail pour des Apple Store à réinventer et enfin : rachat de Beats au service d’une Apple TV qui propulserait Apple sur un marché qui lui est inconnu mais dont le « code » aurait été découvert par Steve Jobs (lire la biographie de Jobs par Isaacson).

La focalisation sur Iovine ne doit cependant pas faire oublier que Beats Electronics, c’est aussi une ligne de casques audio luxueuse au succès planétaire (Apple commercialise le lecteur mp3 le plus populaire au monde sans pour autant proposer un casque digne de ce nom) et un service de streaming musical à l’algorithme différenciant. Beats est en réalité un ensemble qui colle opportunément bien au futur d’Apple…