Avec des chiffres de vente vertigineux, Apple s’offre un nouveau record trimestriel. Le succès des iPhone y est pour quelque chose. La gamme de smartphones compte désormais pour 56 % du CA d’Apple…

Dollars et Apple logo

Les attentes des investisseurs et analystes étaient grandes et leurs commentaires parfois agressifs :  iPhone 5c voué à l’échec, trop de problèmes d’approvisionnement pour l’iPhone 5s et pour l’iPad mini Retina… Les écueils qui risquaient de mettre à mal l’arrogante santé d’Apple semblaient s’accumuler. Les chiffres trimestriels dévoilés hier soir ont rapidement dissipé tous les doutes ! 57,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour 13,1 milliards de dollars de bénéfices ! La marge brute baisse elle sensiblement, passant de 38,6 % au premier trimestre 2013 à 37,9 % cette année…

Des iBidules qui cartonnent. La gamme mobile est bien la star de ce premier trimestre fiscal d’Apple (comme toujours désormais). Attendu au tournant, le « couple » iPhone 5s-iPhone 5c fait des miracles : 51 millions d’iPhone ont été commercialisés ce premier trimestre alors que ce chiffre n’atteignait « que » 47,8 millions à la même période il y a un an. Comme nous le précisions il y a quelques jours, la ventilation des ventes n’est pas précisée. Impossible de savoir si l’iPhone 5c est un « échec » commercial. Tim Cook s’est contenté de « préciser » que le 5c ne s’était pas vendu comme prévu et que sa part dans les ventes était inférieure aux prévisions. Selon lui, les exclusivités techniques de l’iPhone 5s (TouchID, ralenti 120 images par secondes…) ont eu un impact très important sur le choix des consommateurs.

Les remarques du CEO d’Apple sont à mettre en perspectives avec les rumeurs selon lesquelles Cupertino abandonnerait l’iPhone 5c à l’occasion de la prochaine mise à jour de sa gamme. La version plastifiée de l’iPhone pourrait pourtant connaitre un bel avenir mais sur le long terme, avec des baisses de prix successives et une intégration plus importante dans des forfaits opérateurs encourageant l’engagement…

Scéma vente d'iPhones

Si les ventes d’iPhone n’ont pas atteint les attentes des investisseurs et analystes (51 millions contre 56 ou 57 millions attendus), la santé commerciale d’Apple reste exceptionnelle. Les 51 millions d’iPhone en question représentent un record historique pour Cupertino. S’il y a une inquiétude à avoir, il faut plutôt regarder du côté de la part que le smartphone représente dans les ventes totales de la Pomme. A lui seul, l’iPhone compte désormais pour 56% du CA d’Apple ! Une position risquée qui octroie à l’appareil un rôle trop important dans l’avenir d’Apple. Une erreur sur le produit (positionnement tarifaire, design, technologie embarquée…) et c’est la catastrophe ! Il n’y aurait rien pour compenser ! Apple a besoin d’explorer de nouvelle pistes…

Hier soir, un analyste a d’ailleurs posé la question qui ne risquait pas d’avoir de réponse : « La révolution de l’iPhone date de 2007, celle de l’iPad de 2010… 2013 vient de se terminer, pouvez-vous nous en dire plus sur le cycle d’innovation d’Apple ? ». Tim Cook s’est contenté de dire que « Apple n’a jamais été aussi proche de dévoiler de grandes choses… ». 2014 sera-t-elle l’année d’un tout nouveau produit ? C’est certain ! Une TV ? Une montre ? Très peu de personnes le savent…

L’iPhone et l’iPad font l’essentiel du CA d’Apple…

Parts de l'iPhone, iPad dans les ventes

Pour terminer du côté de l’iPhone, il faut noter le très bon démarrage chinois. Avec 8,44 milliards de dollars de revenus sur les trois derniers mois, le marché chinois représente la plus grosse montée en puissance d’Apple. Avec 29 % d’augmentation d’une année sur l’autre, le chiffre d’affaires chinois est désormais déterminant. La Chine est devenue le troisième marché d’Apple derrière les États-Unis et l’Europe alors que seules 16 villes y commercialisent ses produits. A court terme, ce sont 300 villes chinoises qui devraient suivre…

Partys de l'iphone dans les ventes d'Apple Q1 2014

L’autre bonne nouvelle côté matériel, c’est l’iPad. Malgré des soucis dans la chaine d’approvisionnement de l’iPad mini Retina, ce sont 26 millions de tablettes qui ont trouvé preneurs ce premier trimestre (+14 %). Ce chiffre n’était que de 22,9 millions sur la même période l’année dernière. Les parts de marché de l’iPad sont tout simplement impressionnantes aux Etats-Unis : 78 tablettes sur 100 y sont griffées d’une Pomme ! A cette PDM s’ajoute un taux de satisfaction de 97 %.

L’iPod, comme prévu, continue de décliner. Avec une baisse de 52 % dans ses ventes, le lecteur musical n’a plus tellement d’arguments face aux iPhone même s’il garde encore quelques atouts (poids, finesse, robustesse, prix…).

Malgré des chiffres exceptionnels, Apple a de nouveau déçu les investisseurs. Une baisse de 8 % a été observée en after hour sur les courbes de Wall Street. Pourtant, avec près de 160 milliards de dollars de cash en banque, un CA en hausse de 6 %, des bénéfices de 13,1 milliards de dollars (en stagnation par rapport 2012 certes…) et une gamme de Mac qui repart à la hausse, l’avenir d’Apple est au beau fixe. Les LG, HTC et autre Sony aimeraient en dire autant ! Tim Cook annonce un prochain trimestre en stagnation niveau chiffre d’affaires mais de nouveaux horizons devraient s’ouvrir d’ici peu : nouveau produit (TV, bracelet, montre,…), nouveau marché (le Japon, la Chine et l’Asie en général sont encore en devenir), le paiement en ligne dont le CEO d’Apple a confirmé qu’il s’y intéressait de près, et bien sûr tout ce à quoi nous ne nous attendons pas… Malgré une supply chain de plus en plus difficile à maintenir au secret, n’oublions pas que personne n’avait entendu parler du MacPro cylindrique avant que Phil Schiller n’en face la présentation…